Le chaume...    Vivre sous le charme


Vivre sous le chaume

Avec une épaisseur de 25 à 30 centimètres, le chaume apporte :

  • Confort (en hiver comme en été, la chaumière conserve une chaleur ou une fraîcheur très appréciables).
  • Isolation thermique et phonique incomparables (une isolation supplémentaire n'est pas forcément obligatoire).
  • Résistance à tous types d'intempéries.

Le toit de chaume est constitué de matériaux naturels.

Il contribue ainsi à la mise en œuvre de maisons saines.


Un matériau écologique

Ce type de couverture végétale, autrefois en seigle, en blé, en joncs, a laissé place aujourd'hui au roseau.

 

Personnellement, j'utilise le roseau de Camargue de part :

 

- Sa proximité

 

- Ses qualités écologiques :

  • Sans engrais ni pesticides
  • Participe au développement durable (se renouvelle naturellement)
  • Participe au maintien de la biodiversité des littoraux

- Ses qualités naturelles :

  • Sa salinité (répulsive aux rongeurs)
  • Sa résistance aux pluies, neiges abondantes, grêles et vents violents.

 


Vaincre les idées reçues...

Certaines questions reviennent systématiquement :

  • L'étanchéité ?  L'épaisseur requise, la pente nécessaire et la fiabilité de ce matériau assurent une étanchéité parfaite.
  • Le feu ? Comme dans tous types de bâtisse, un incendie se déclare suite à un problème électrique ou à un feu de cheminée. Les pailles d'un toit de chaume sont tellement serrées et tassées qu'elles ne pourraient se consumer qu'en surface. (Essayez donc de mettre le feu à une encyclopédie...) De plus les méthodes de pose ont énormément évoluées.
  • Les rongeurs ? Autrefois en paille de seigle ou de blé, il est vrai qu'il restait souvent du grain car les gerbes étaient mal battues. (Un garde-manger idéal pour ces petits animaux.) Le roseau, répulsif de part sa salinité, ne contient aucune substance comestible.
  • Les intempéries ? De part sa structure, le roseau est parfaitement étanche aux eaux de pluie et aux chutes de neiges. Les grêles, si importantes soient-elles, ne peuvent en aucun cas détériorer un toit couvert de chaume. Les gerbes de roseaux étant toutes cousues les unes entre les autres, elles ne peuvent s'arracher en cas de forts coups de vent ou de tempêtes.
  • Le prix ? Aux vues des qualités thermiques, phoniques et de durabilité de ce matériau, le prix de ce type de couverture reste largement compétitif face à d'autres types de produits.